La sorcellerie : de nos jours ...


Nous avons vu dans les précédents articles sur la sorcellerie que l’idée s’est imposée que l’univers abrite des forces invisibles qui par le biais de connaissances occultes peuvent être exploitées pour le meilleur et le pire. Il existerait donc un autre monde invisible chargé de magie que l’humain par des connaissances ésotériques pourrait utiliser pour modifier le monde réel.


Nous avons vu aussi que certaines notions supposées magiques à l’époque ont trouvé une explication scientifique : par exemple l’utilisation de certaines plantes dans les philtres, de puissants psychotropes qui par leurs actions chimiques modifient la perception de l’environnement ne sont plus le fait d’êtres supérieurs, mais bien un phénomène chimique. Seulement, de nos jours, certains phénomènes n’ont pas encore trouvé d’explication et restent chargés de mystère et de « magie ». Il ne faut pas oublier que la magie fut l’apanage de la crédulité et de la superstition. La chasse aux sorcières en est un bon exemple avec ses milliers de victimes. Ce que l’on ne connait pas, intrigue, attire ou fait peur.


Mais qu’est-ce que vraiment la magie ? Est-ce alors tout ce qui n’est pas explicable ? Est-ce comparable à une religion ?


D’après Pline l’Ancien, un historien romain du Ier siècle, la magie est née de la médecine, car moins chère, plus accessible, puis a rejoint la religion puis l’art divinatoire. La différence entre la magie et la religion est sur son accessibilité : l’une est destinée à tous (exotérique) et l’autre à quelques initiés (ésotérique).



La magie a toujours été présente dans le monde entier, chez tous les différents peuples de notre planète. On la retrouve dans toutes les croyances diverses : magie Celte, druidisme, légendes arthuriennes, démonologie, alchimie, chamanisme, Vaudou et Hoodoo, hobea, candomblé, santeri, rosicrusianisme, franc-maçonnerie, mesmérisme, spiritisme, chiromancie, théosophie, wicca … mais aussi dans toutes les religions, condamnée dans la plupart des textes sacrés ( le Tanakh, la Bible , Le Coran …).


Notre société hyperconnectée offre plus d’opportunités à explorer des idées qui jadis auraient valu le bucher où des rites peuvent être faits par distance, grâce à « la magie » d’Internet. Un retour aux croyances plus proche de la nature ont vu le jour fin XVIIIe siècle avec un intérêt romantique pour les légendes et les magies traditionnelles, mais aussi plus tard avec un courant d’auteurs et d’artistes comme Lovecraft (l’un des pionniers de la Science-Fiction), Tolkien (Le Hobbit, le Seigneur des anneaux) , Lewis, plus tard Rowling avec Harry Potter.



La redécouverte de la sorcellerie est venue aussi de l’influence de certains mouvements féministes avec le féminin sacré lié à la fertilité de la terre, et le courant New Âge.







Existe t'-il de nos jours des sorciers et des sorcières ?


Des Églises sataniques (Église de Satan, Temple de Satan, …) sont une réalité de nos jours et certains artistes ou personnalités y sont associés. Mais ces adeptes se comptent en quelques centaines de personnes en France. Ces Églises sataniques sont surveillés par l'Etat comme les sectes. Leurs fondements et leurs préceptes sont basés sur la liberté du corps et de l’esprit, sur l’individualité forcenée et le fait de pense qu’ils représentent l’élite (orgueil, individualité, liberté).



Documentaire de 2016 sur le satanisme


Certains s'adonnent à une culture de sorcellerie liée à l'adoration de Satan. Ces préceptes sont en fait utilisés pour retirer de l'argent, du pouvoir ... On pourrait parler là de dérives sectaires. Les adeptes en sorcellerie croient en cette magie, croyance corroborée par la dénonciation d'un complot mondial pour la venue de l'Anti-christ prédit par l'apocalypse de Saint-Jean dans la Bible, ce qui donne de la crédibilité à un magie existentielle.


L’homme a un besoin de croire ou ne pas croire, mais a un choix tranché sur le sujet car il ne supporte pas de ne pas trouver d'explication. La magie lui accorde cette 'explication même si celle-ci ne peut se prouver. La croyance est souvent intimement liée aux pouvoirs de la magie : on croit toujours à des êtres dont les pouvoirs sont supérieurs (et non inférieurs). Cette magie est utilisée pour susciter un avantage (du fait de la supériorité de l’être invoqué).


Pour qu’il y ait magie, sorcellerie, il faut juste un croyant. Ce croyant peut être adepte de cette magie ou contre celle-ci. On peut conclure que la magie existe grâce à la perception que l'humain en a et que celle-ci aura toujours une valeur inexpliquée.



Dictionnaire de l'histoire de l'occulte de Christopher Dell

Wikipedia "la sorcellerie" - "le satanisme"

Articles : les sorciers sont parmi nous (le point) , les sorciers d'Aujourd'hui (ça m'intéresse),

Crédit photos : Pixabay





9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout